Tout ca pour ca!

Publié le par Rainette2

Galga LUZ, une liberté trop cher payée

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-18449483.html et
LN vient de nous apprendre que GALGA LUZ va être amputée de la 2ème patte... L'opération n'a pas réussi comme espéré...


Extrait du commentaire de LN :
"...Quand je vois ma Galga Luz avant si fière, si indépendante, si belle et que je vois maintenant le résultat, je me dis que décidément qu'est ce que c'est le bonheur pour un Galgo ... sûrement pas la liberté, l'errance, l'instinct de survie toujours en éveil mais ce n'est pas non plus ça, se retrouver avec une patte opérée dont on ne peut qu'espérer une totale récupération car sinon ....

Y croient-ils eux-mêmes ces Galgos au bonheur quand ils embarquent sur leur Exodus pour un soit disant Eldorado de l'autre côté des Pyrénées? Certains y croiront, d'autres ne penseront qu'à une chose ... fuir ... fuir encore ... ne croyant quant à eux à aucune terre promise.
Non ... une liberté qui se finit avec deux pattes en moins, la maladie qui te ronge dans un coin où tu te caches, le froid l'hiver qui te pénètre, la chaleur l'été qui t'épuise, la recherche toujours et sans répit de nourriture et surtout .... ne pas se faire voir, ne se déplacer que de nuit lorsque le pire des prédateurs, lui, dormira tranquillement dans son lit. Le Galgo n'est pas un animal sauvage, son bonheur ce n'est pas dans l'adversité qu'il le trouvera, ce n'est pas dans cet effort constant de survie qu'il trouvera sa liberté.
Sa véritable Liberté elle s'appelle Confiance en l'homme quand ce dernier voudra bien trouver la sienne dans la Compassion mais la véritable Compassion, pas celle de la bonne conscience non, la véritable Compassion, celle qui vient du Coeur..."

J'ajouterai... pas la pseudo conscience, celle qui fait qu'on fait passer la réputation d'une asso avant la véritable attention qui est la compassion... C'est pour cela que lorsqu'un galgo est en errance en France, nous devons tous nous mobiliser, pas faire semblant pour sauver les apparences !

par Unanima

Commenter cet article